logo cession affaire

Les dirigeants de PME retrouvent le sourire



0

Cyril ANDRE, le 10 Janvier 2017



Pour qu’une opération de transmission, de TPE ou de PME, puisse s’envisager et se conclure, il est un élément clé : la confiance. Cédants comme repreneurs ont besoin de cet ingrédient, l’un pour tourner la page, l’autre pour se lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat.

La Banque Palatine, avec OpinionWay et Challenges, qui vient de rendre publique sa synthèse annuelle 2016 de son Observatoire PME – ETI apporte un éclairage intéressant sur ce plan. De façon générale, les dirigeants de PME  se montrent plus optimistes en 2016 que lors de l’année précédente.

L’un des faits marquants de cette enquête est, qu’au cours de l’année 2016, pas moins de 80 % des dirigeants se disent confiants pour l’activité de leur entreprise. Ce taux est supérieur de 5 points à celui enregistré en 2015.

Un solde d’emploi positif

Ils font certes montre d’une vraie confiance pour leur activité, mais les patrons de PME se disent plus réservés sur la situation économique de la France. En effet, seulement 38 % de ces derniers assurent avoir confiance en l’économie du pays. Certes, cet indicateur progresse de 2 points par rapport à 2015, mais demeure tout de même à un niveau faible. Après une hausse sur le premier semestre 2016, cet indicateur a fortement chuté sur la deuxième moitié de l’année avant un rebond au mois de décembre.

Ce regain d’optimisme se traduit aussi par un solde d’emploi qui ressort à plus 6 points, du moins sur le plan des intentions, soit une hausse de 2 points par rapport à 2015. Le solde d’emploi est la différence entre les entreprises qui prévoient d’embaucher et celles qui envisagent de réduire le nombre de leurs salariés. Soulignons que la part des entreprises qui prévoient d’embaucher a atteint son plus haut niveau en décembre 2016 à 19 %.

L’indice investissement, base 100 en novembre 2014, affiche une hausse de 4 points en 2016 à 112 points, contre 104 points en 2015. « C’est une manifestation concrète de l’amélioration du contexte économique et de la consolidation de la confiance chez les entrepreneurs depuis 2015 », notent les auteurs de ce baromètre.