logo cession affaire

Des propositions pour soutenir la fillière meuble



0

Sophie MENSIOR, le 19 Novembre 2014



Débloquer le plan épargne logement, c'est une mesure proposée par les acteurs de la filière meuble pour soutenir ce secteur, à la peine depuis quelques années.


Déja atone depuis plusieurs années, le marché français de l'ameublement a vu son recul s'amplifier à presque -10 % depuis 2012, sous l'effet de la dégradation du marché immobilier. Son niveau 2013 (9,23 milliards d'euros TTC)  égale celui de 2007 et resteinférieur à celui de...1990 (9,63 milliards d'euros TTC).

Face à cette situation difficile, les fabricants et distributeurs français d'ameublement ont décidé de réagir et de faire des propositions. Ils appellent ainsi le gouvernement à s'inspirer des exemples étrangers en soutenant la consommation de meubles sous la forme d'un déblocage du plan épargne logement pour l'achat de meubles neufs. Selon la Fnaem (Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison) et l'Unifa (Union nationale des industries françaises de l'ameublement), cette mesure pourrait entraîner une augmentation significative de la consommation de meubles de l'ordre d'1 milliard d'euros (près de 12 % du marché actuel).

Forte de près de 125 000 salariés, la Filière meuble est majoritairement constituée d'entreprises familiales. Dans cette demande, les professionels sont associés à l'Unama (Union nationale de l'artisanat des métiers de l'ameublement). En France, l'autorisation accordée aux ménages de débloquer leur épargne sur les plans d'épargne logement pour l'achat de cuisine avait permis la relance de ce marché au début des années 1980, sans incidence financière majeure pour le budget de l'Etat.

Ameublement