logo cession affaire

Un tiers des PME ne respecte pas les délais légaux de paiement



0

Cyril ANDRE, le 08 Mars 2016



L’Observatoire des délais de paiement, qui dépend de Bercy, vient de remettre son rapport. Si la situation s’est incontestablement améliorée depuis 7 ans, grâce aux dispositions contraignantes de la loi LME, elle est toutefois loin d’être satisfaisante. Ainsi en 2014, dernières données disponibles, pas moins de 32 % des PME ont honoré leurs factures au-delà des 60 jours légaux. Et pour 12 % d’entre elles, le retard est supérieur à un mois par rapport au délai légal. Ce sont 39 % des ETI qui accusent un retard de paiement et 36 % des grandes entreprises.

12 milliards en moins dans les trésoreries

Cette situation est très loin d’être anodine. Selon les calculs de l’Observatoire des délais de paiement, le respect des délais légaux en la matière (tels que définis par la loi en 2009) générerait quelque 12 milliards d’euros supplémentaires dans les trésoreries. Il faut savoir également que le risque de défaillance pour les PME et TPE augmente notablement pour celles qui sont victimes de retards de paiement conséquent.

L’Observatoire note que « l’année 2015 a été marquée par plusieurs mesures gouvernementales visant à renforcer la transparence en matière de délais de paiement, étendre le pouvoir de sanction et de contrôle de la DGCCRF et assurer la publicité de certaines de ces sanctions ».

Conjoncture