logo cession affaire

Léger reflux des défaillances d'entreprises en 2014



0

Sophie MENSIOR, le 20 Mars 2015



Moins de 63 000 entreprises ont défailli en 2014 (-1 % par rapport à 2013). Si la situation s'arrange pour les PME, les petits employeurs connaissent un record de sinistralité, selon l'enquête Altares.


Ce n'est pas encore spectaculaire mais le mouvement est enclenché : les tribunaux ont prononcé en 2014 60 900 ouvertures de redressement judiciaire ou liquidations judiciaires directes et 1 620 sauvegardes,soit 62 586 procédures, un chiffre en retrait de 0,8 % par rapport à 2013, selon l'étude d'Altares.

Le dernier trimestre 2014 a signé une tendance plus forte avec une baisse des défaillances de 5 % . Ce chiffre, le meilleur depuis trois ans, témoigne d'un redressement des affaires. Comme ilustration de cette tendance  : le nombre de PME défaillantes (10 salariés et plus) est au plus bas depuis 2008. C'est particulièrement sensible sur les sociétés employant au moins 50 salariés, elles enregistrent un recul des ouvertures de procédure  de 20 % sur un an et de 25 % sur le seul quatrième trimestre.

Les difficultés restent cependant très fortes pour les très petites entreprises d'un ou deux salariés : les défaillances de ces TPE augmentent de 18 % sur l'année et de 22 % sur le quatrième trimestre.

Les clignotants passent au vert dans de nombreuses activités. L'industrie manufacturière poursuit son redressement et les services business to business lui emboîtent le pas.  C' est probablement dans les transports que l'amélioration se fait le plus sentir (-9 %), que ce soit dans le transport routier de marchandises, le fret interurbain, dans les services de déménagement ou le transport de voyageurs par taxis.
Dans le bâtiment, qui concentre le quart des défaillances d'entreprises en France, le nombre de cessations de paiement évolue peu aux environs de 15 200 en moyenne depuis cinq ans. En 2014, ce chiffre est de 15 300.
Le commerce est lui aussi dans le vert (-2 %), sans toutefois pouvoir retomber sous le seuil des 13 000 défaillances annuelles  franchi depuis 2009.
En dépit d'une amélioration en fin d'année, le commerce et la réparation de véhicules atteignent en 2014 des chiffres de défaillances inédits, très supérieurs à ceux relevés en 2009.

Défaillance