logo cession affaire

L'U2P en lutte contre le prélèvement de l'impôt à la source



0

Cyril ANDRE, le 30 Mai 2018



L’’U2P peut se satisfaire d’une première victoire dans son combat contre le prélèvement de l’impôt sur le revenu par les entreprises à compter du 1er janvier 2019. En effet, Gérald Darmarin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé que le gouvernement allait supprimer dans le texte de loi les sanctions qui étaient initialement prévues envers les employeurs qui commettraient des erreurs dans la collecte des impôts de leurs salariés.

Selon l’U2P, ces sanctions pouvaient aller jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende. « Un comble quand on sait que ce prélèvement à la source est un transfert de charge imposé aux entreprises sans aucune compensation ni formation », estime l’U2P dans un communiqué.

Aller vers moins de complexité

« Je suis heureux que le gouvernement  commence à entendre la profonde inquiétude des artisans, commerçants et professionnels libéraux. Je l’invite à confirmer sa volonté d’agir prioritairement en direction des TPE et des PME en prévoyant une compensation financière et une simplification du prélèvement à la source », souligne Alain Griset, président de l’U2P.

Il s’agit là de l’une des trois revendications du syndicat patronal contre ce prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source. Les deux autres sont de compenser les coûts supplémentaires infligés aux entreprises et de simplifier le dispositif qui apparaît encore aujourd’hui, aux yeux de l’U2P, comme « un choc de complexité ».