logo cession affaire

Hausse modeste de l’activité des TPE en Ile-de-France



0

Cyril ANDRE, le 24 Juin 2019



Selon le baromètre de l’activité des TPE et PME francilienne réalisé par le Crocis (un observatoire qui dépend de la CCIP), l’activité de ces entreprises a progressé de 1,9 % sur le premier trimestre de cette année par rapport à la même période de 2018. Il s’agit certes d’une progression, donc nous pouvons nous en satisfaire, mais il faut bien noter qu’elle est inférieure à la moyenne nationale qui a été de + 2,6 % sur ces trois premiers mois de l’année. Sur les quatre derniers trimestres, la hausse moyenne du chiffre d’affaires est également de 1,9 %.

« Dans le prolongement de 2018, l’économie francilienne continue d’afficher des résultats en demi-teinte », affirme le Crocis. Cet observatoire se base notamment sur le volume des défaillances d’entreprise en Ile-de-France qui n’a baissé que de 0,9 % sur le 1er trimestre, soit bien moins que la moyenne nationale. Autre exemple, après 25 mois consécutifs de hausse jusqu’en novembre 2018, le nombre de nuitées dans les hôtels d’Ile-de-France a ensuite connu 4 mois consécutifs de replis, jusqu’en mars 2019. Il faut toutefois souligner que le taux de chômage en Ile-de-France est à son niveau le plus bas depuis 2009 (7,8 % fin 2018).

Un très bon trimestre pour le transport

Bien entendu, par secteur, les disparités sont importantes. Ce sont les entreprises du transport et de l’entreposage qui ont connu la plus forte progression trimestrielle à + 4,6 %. Avec une hausse certes plus modeste, le secteur de la construction a enregistré sa meilleure performance depuis 5 trimestres (+ 1,2 %). De même, la hausse dans l’industrie manufacturière a mis fin à trois trimestres de repli. Signalons également que la hausse de 1,1 % dans l’hébergement-restauration a été inférieure de 1,5 point à celle du trimestre précédent.

De même que pour les secteurs, les 8 départements d’Ile-de-France ont affiché des performances contrastées. C’est le Val-de-Marne qui s’en sort le mieux avec une progression de 3,7 % sur les trois premiers mois de l’année, devant les Hauts-de-Seine (+2,4 %). Le Val d’Oise ferme la marche avec une très modeste augmentation de 0,4 %.