logo cession affaire

Défaillances : une bonne année 2018 mais attention à 2019…



0

Cyril ANDRE, le 29 Janvier 2019



Si l’on peut s’exprimer ainsi en évoquant des périodes difficiles dans la vie des entreprises, 2018 aura été une bonne année sur le front des défaillances d’entreprises. En effet, l’an passé, et selon les chiffres de la Coface, 52 665 ont failli soit une baisse de 2,9 % par rapport à l’année précédente. Il est à noter qu’il s’agit du taux de défaillance le plus bas enregistré depuis 2008.

Les deux semestres de cette année 2018 ont présenté un visage fort différent. Lors du premier, le nombre des défaillances a diminué de 7,2 %. A l’inverse, les 6 derniers mois de l’année ont vu une progression de 2,3 % du nombre de ces défaillances.

Un coût financier en baisse de 4,4 %

Deux catégories d’entreprises se sont révélées plus fragiles face au dépôt de bilan. D’une part, les TPE réalisant moins de 250 000 euros de chiffre d’affaires. Le nombre de défaillances est certes orienté à la baisse, mais de seulement 1 %. D’autre part, et cela était plus inattendu, les entreprises réalisant plus de 16 millions d’euros de chiffre d’affaires qui ont connu une nette hausse de 16 % des défaillances sur 2018. Le chiffre d’affaires moyen d’une entreprise défaillante s’élève à 311 600 euros.

Le coût financier des défaillances s’est élevé en 2018 à 3 milliards d’euros de dettes fournisseurs, soit un recul de 4,4 %. En conséquence, le coût moyen financier d’une défaillance est de 57 700 euros en 2018.

Les prévisions de Coface pour l’année en cours ne s’avèrent pas très bonnes. Selon son modèle de prévision, quelque 53 192 défaillances d’entreprises seront enregistrées en 2019, soit une progression de 1 % par rapport à 2018. Ce recul prévu s’explique par un ralentissement de la croissance du PIB en 2019, des contraintes d’offres (capacité de production et main d’œuvre) ainsi que par un retournement de cycle dans le secteur de la construction.