logo cession affaire

Artisanat : tendance toujours positive pour le bâtiment



0

Cyril ANDRE, le 07 Novembre 2019



La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a récemment dévoilé les chiffres de l’activité des entreprises de ce secteur pour le troisième trimestre de l’année. Ces chiffres sont globalement bons puisque la croissance atteint 2 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Si dans le neuf, la croissance atteint un respectable + 2,5 %, c’est tout de même un ralentissement par rapport au 3e trimestre 2018ou elle atteignait 4 %. Deux chiffres sont préoccupants : avec 443 500 logements qui ont été autorisés à la construction, le recul est de 5, 7 % et avec 411 200 logements mis en chantier, la baisse est de 3,8 %, toujours par rapport à la même période de l’an passé. « Cependant, si l’activité en construction ralentit, elle participe néanmoins à la croissance du secteur grâce aux stocks de chantiers en attente, accumulés au cours des derniers mois », souligne la Capeb dans un communiqué.    

Un point de vigilance

Si la croissance dans l’ancien est plus faible (1,5 %), elle est en ligne avec celle enregistrée le trimestre précédent. Cette bonne tenue est notamment due aux travaux d’amélioration de performance énergétique du logement (Appel) qui, pour leur part, affichent une hausse de 2 % sur ce trimestre. Notons également la hausse de 7 % des ventes de logements anciens sur un an.

Mais la Capeb pointe un point de vigilance. En effet, avec les prochaines élections municipales, des difficultés croissantes pour obtenir un permis de construire sont à attendre. De plus, le recentrage des mesures fiscales (dispositif Pinel et PTZ) sur les zones tendues pourrait bien accélérer le recul du logement neuf dans les mois à venir.

D’autres éléments chiffrés se doivent d’être notés. L’emploi salarié est en progression dans l’artisanat de la construction pour atteindre 2,1 % sur un an au premier trimestre 2019. Par ailleurs, concernant les trésoreries, le solde d’opinion demeure positif, avec 13 % des entreprises qui déclarent une détérioration sur ce poste et 16 %, au contraire, une amélioration.