logo cession affaire

Artisanat du bâtiment : la baisse d'activité continue au 1er trimestre 2013



0

Sophie MENSIOR, le 23 Avril 2013



C'était prévisible : l'activité de l'artisanat du bâtiment a continué de se détériorer au premier trimestre avec un recul de 3 %, selon les indicateurs de la Capeb. L'ensemble des corps de métiers est affecté.


La situation continue de se dégrader pour l'artisanat du bâtiment. Avec un recul de -3 % au premier trimestre 2013, il s'agit, pour ce secteur, du quatrième trimestre consécutif de baisse d'activité, indique la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) dans sa dernière note de conjoncture.

Ce recul s'explique par un net décrochage dans le neuf de -6 % et de la poursuite du repli de -1,5 % de l'entretien-rénovation. Seuls les travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements (APEL) sont encore en légère croissance avec 0,5 % de progression, il faut noter que celle-ci  fléchit fortement puisqu'elle était de +3 % au même trimestre de l'année précédente.

Du coup, l'ensemble des corps de métiers est affecté par cette  situation et affiche une diminution d'activité comprise entre -2 et -4 %, la maçonnerie restant l'activitié la plus impactée. Toutes les régions françaises sont concernées, à l'exception du Sud-Ouest et du Sud-Est, qui connaissent un moindre repli.

Dégradation de la trésorerie
Dans ce contexte, la dégradation des trésoreries s'est accélérée au premier trimestre 2013. Plus d'un tiers des professionnels font état d'une détérioration contre 26 % au trimestre précédent. Cet indicateur atteint ainsi son niveau le plus bas depuis le début de la crise. De plus, les besoins en trésorerie se sont encore accrus.
En avril, plus de 60 % des entreprises ont un besoin de trésorerie supérieur à 10 000 euros (contre seulement 27 % en janvier 2011). Le montant moyen des besoins en trésorerie est de 22 000 euros.

Patrick Liébus, le président de la confédération s'inquiète de cette situation, qui entraîne des pertes d'emploi (10 000 ont été perdus dans l'artisanat du bâtiment en 2012) et des défaillances d'entreprise (14 323 et 35 391 cessions d'activité, soit +3,7 %).
Pour améliorer la situation du secteur, la Capeb se mobilise sur plusieurs sujets : l'extension de la TVA à 5 % à la rénovation des logements existants, et  l'aménagement du régime de l'auto-entrepreneur, qui amène, selon la confédération, "une concurrence, étant dispensé de TVA". Des annonces devraient être faites en juin sur ce sujet.




Artisanat du bâtiment