logo cession affaire

530 000 TPE et PME ont déjà bénéficié du PGE



0

Cyril ANDRE, le 06 Août 2020



Nombre de petites entreprises et d’affaires artisanales ont plusieurs mois très difficiles devant elles. Pour faire face au choc économique lié à cette crise de la covid-19, l’exécutif a, on le sait, mis en œuvre un dispositif sans précédent pour apporter les financements nécessaires aux entreprises de toutes tailles devant faire face à une baisse de leur chiffre d’affaires.


Il est important de rappeler que les prêts garantis par l’État (PGE) sont ouverts à toutes les entreprises jusqu’au 31 décembre 2020. Ce dispositif s’adresse aussi bien aux sociétés, qu’aux commerçants, artisans, professions libérales ou encore exploitants agricoles ou micro-entrepreneurs.

Les entreprises peuvent donc souscrire un prêt garanti par l’État auprès de leur établissement bancaire habituel ou auprès de plateforme de prêt ayant le statut d’intermédiaire en financement participatif. Si les banques se sont engagées à distribuer massivement ce PGE, à prix coûtant, il n’y a, toutefois, pas d’automaticité. Selon les données de la Banque de France, le taux de refus sur les demandes éligibles est de 2,7 %.

Le médiateur du crédit peut être saisi

Le montant du prêt peut atteindre jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019 ou 2 années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. La souplesse de ce PGE vient du fait qu’aucun remboursement n’est exigé la première année. Ce dernier doit être remboursé sur une durée maximale de 5 années. L’entreprise a également la possibilité de faire une demande regroupant plusieurs prêts, mais le montant cumulé de ces prêts ne doit pas dépasser 25 % de son chiffre d’affaires.

Les entreprises qui se sont vues refuser un PGE par leur établissement bancaire peuvent contacter le médiateur du crédit de leur département. « En cas d’échec de la médiation, elles peuvent saisir les comités départementaux d’examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI) pour solliciter d’autres dispositifs de financement », souligne le ministère de l’Économie.

Au 31 juillet, le montant des demandes accordées par les banques, dans le cadre de ce PGE, s’élève à 116,6 milliards d’euros. 497 000 TPE et 29 000 PME en ont déjà bénéficié. Ces deux catégories d’entreprises ont bénéficié de 75 % du montant total accordé.